Tagged in: NBA

Tony Parker, plus que jamais dans l’histoire !

5ème titre NBA pour les Spurs, le 4ème pour Tony Parker

C’est tout simplement, le basketteur Européen le plus titré en NBA ! Dans la nuit de Dimanche à lundi, Tony Parker remporte son 4ème sacre dans ce qui se fait de mieux en terme de basket mondial. Une véritable consécration pour un français, inimaginable encore il y a 12 ans…

Un champion hors-norme !

Mais depuis, Parker a fait évolué les mentalités. Arrivé aux Spurs en 2001, en provenance du Paris-Racing, le jeune meneur décroche dès 2003 son premier titre… Le début d’une belle épopée au-côté de Tim Duncan et Manu Ginobili. Vainqueur ensuite en 2005 puis 2007, ils remportent tous les 3 leur quatrième titre cette saison. Avouez, l’histoire est belle !

Parker / Diaw, la belle histoire

Belle histoire également de voir Boris Diaw lui aussi couronné. Né en 1982, comme Tony Parker, les deux garçons se fréquentent à l’Insep, deviennent champions d’Europe Juniors en 2000, décrochent l’Euro en 2013 et sont donc ensemble champions NBA (une première pour Diaw).

Je crois qu’en France, à l’heure du Mondial, on ne se rend pas compte de la beauté de la chose… Tony Parker n’est pas l’égal de Zizou et pourtant ce qu’il vient d’accomplir est immense, inimaginable, « Amazing » comme disent les Américains ! Enchainer près de 3 matches par semaine depuis 12 ans, être au top à chaque fois et gagner, il faut un sacré caractère !

Je tenais juste à dire que l’on ne devrait pas revoir un tel champion français à ce niveau d’ici longtemps, très longtemps alors pour l’heure profitons et saluons l’exploit d’un grand, très grand champion !

Article : Clément Meunier

Fin du Lock-out, les joueurs NBA de retour… aux Etats-Unis

Tony Parker et Rony Turiaf

Ca y’est c’est fini… Fini le temps d’une Pro A avec les Tony Parker, Tony Turiaf, Nicolas Batum… Alors que l’on salivait à l’idée d’avoir toutes ces stars pour Noël et un All Star Game de folie dans un Bercy surchauffé… L’ambiance est re-tombé d’un coup ce week-end après l’accord (enfin) trouvé entre les joueurs et les syndicats NBA.

Un accord (enfin) trouvé

Attendu depuis près de 2 ans, l’accord est acté et dès cette semaine Nicolas Batum sera de retour à Portland suivi en fin de semaine par Tony Parker (San Antonio) ou Tony Turiaf (New York).

Il faut le dire, si c’est un bien pour tous ces joueurs et pour la NBA en général, le championnat de France, lui, va reprendre son train-train habituel. Alors encore un grand Merci à tous ces joueurs qui sont venus (à leur frais) jouer et donner des couleurs à un championnat trop souvent sous-exposé. Mais comme toute chose à une fin, il fallait bien s’attendre à une telle décision.

Article : Clément Meunier

Lock-out NBA… La saison en péril !

Derek Fisher président de l’association des joueurs NBA

Derek Fisher, président de l’association des joueurs NBA a de nouveau rejeté la proposition faite par la NBA. La situation est totalement bloquée.

Alors que l’on s’acheminait tout doucement vers une fin du Lock-Out avec une répartition 50-50 entre joueurs et dirigeants de la NBA, la situation est plus compliquée que jamais. En effet, un nouveau rejet de la proposition par les joueurs entraine une situation de non-retour. La saison 2011-2012 est plus que jamais en péril !

Déjà compliqué, la situation s’envenime même après la volonté du syndicat des joueurs (NPBA) de modifier sa structure juridique afin d’intenter un procès à la NBA pour abus de position dominantre, rien ne va plus !

Une situation de non-retour

Concernant les dernières nouvelles, la proposition de la NBA avait été transmise vendredi aux joueurs qui l’ont rejeté en bloc ce lundi. David Stern le commissaire de la NBA est dans les cordes et français de retour au pays pour quelques matches pourraient bien rester un peu plus longtemps…

Article : Clément Meunier

Parker & co are… back !

Tony Parker à l’ASVEL

C’est fait, Tony Parker jouera bien sur les parquets de Pro A en ce début de saison tout du moins jusqu’à la levée du lock-out NBA. Il faut dire que les joueurs évoluant outre-Atlantique n’ont plus vraiment le choix si ils veulent garder la « forme » ces prochaines semaines. Les négociations entre les patrons de la NBA et le syndicat des joueurs US toujours en cours, la saison n’est pas prête de démarrer du coup chacun cherche à trouver une destination et pouvoir continuer à jouer !

Si quelques « stars » made in US tel Kobe Bryant attise la convoitise notamment en Italie, nos Frenchies semblent vouloir être de retour dans l’hexagone et c’est bon signe pour un début de saison qui s’annonce plus qu’attractif.

Parker, Diaw et les autres…

Imaginez un peu, Tony Parker (vice-président de l’ASVEL) rejoint son club de coeur avec forcément des ambitions, Nicolas Batum a lui, déjà repris le chemin de l’entraînement à Nancy. Joakim Noah est  annoncé au Paris-Levallois, club de ses débuts.

Plus étonnant encore, Boris Diax (président de Bordeaux) s’est engagé avec son club évoluant en Pro B et a déjà repris la compétition (par une victoire), dans les prochaines semaines, Ronny Turiaf pourrait bien le rejoindre sur les bords de la Gironde.

Et les autres ? Pape Sy a déjà rejoint Gravelines, Ian Mahinmi hésite entre Nancy et Strasbourg sans compter Kevin Seraphin qui s’est exilé à Vitoria en Espagne.

Vous l’aurez compris, les cartes en ce début de saison seront totalement redistribuées, le basket français a tout à y gagner !

Article : Clément Meunier

Dallas… Impitoyable vainqueur !

Dallas Champion NBA 2011

Dallas est champion NBA pour la première fois de son histoire

C’est fait pour la première fois de son histoire, Dallas est champion NBA ! Et vraiment, c’est mérité ! Il faut dire que tout le monde voyait depuis bien longtemps Miami champion, Miami l’épouvantail de ce championnat cette saison avec son trio magique et fait pour gagner : Dwayne Wade, Lebron « King » James et Chris Bosh. Mais voilà, le sport reste le sport et 5 ans après avoir échoué en finale face aux hommes de Floride les Texans l’emportent cette saison grâce à leur collectif, chapeau !

Nowitski, Kidd et Cuban, les 3 hommes forts…

Chapeau également et surtout à 3 hommes. Forcément qui dit Dallas dit Dirk Nowitski. Le géant (2M13) allemand a été tout simplement énorme toute la saison (comme d’habitude) et est logiquement élu MVP de ces finales. Lui, le pivot, meilleur marqueur du club depuis 2001 a porté à bout de bras son équipe qui lui fait confiance depuis 1998 !

Bravo également à Jason Kidd, formidable meneur de 38 ans vainqueur qui vient d’arracher son premier titre NBA après 17 ans d’une brillante carrière et deux échecs en finale. « C’est un rêve devenu réalité » dira-t-il. Le rêve de toute une vie, la quête de toute une carrière.

Enfin, un mot sur le propriétaire de la franchise Mark Cuban arrivé au club en Janvier 2000 alors que les Maveriks étaient au fond, la risée de la NBA en terminant souvent bon dernier de leur conférence… Cuban y a cru, a cru également à Nowitski toujours… Mark Cuban a réorganisé la franchise, les structures, n’a pas hésité à mettre de l’argent quand il le fallait. Une belle histoire qui se termine par un titre que rêver de mieux !

Mahinmi et Beaubois succèdent à Parker

Enfin, il ne faut surtout pas oublier que deux français sont devenus champions hier et succèdent à Tony Parker (unique français avant eux). Ian Mahinmi tout d’abord, le français aura joué un rôle majeur dans le titre avec notamment un panier au « buzzer » lors de ce match 6 qui conclua la série avec 11 minutes joués dans ce dernier match. Une belle conclusion pour le Normand qui n’a pourtant que peu joué durant la saison. Enfin n’oublions pas Rodrigue Beaubois, le Guadeloupéen, depuis 2 ans à Dallas n’a pas joué une minute lors de ces finales mais a été inscrit une fois sur la feuille de match, suffisant pour être champion.

Article : Clément Meunier

NBA : Il n’en manque plus qu’un…

Oklahoma vs Memphis

Qui de Oklahoma ou de Memphis prendra le dernier ticket pour une finale de conférence, la réponse dès ce soir ?

Le suspense prend peu à peu fin pour la saison NBA 2011. Une saison marquée par la chute des « historiques » à savoir les Spurs de San Antonio, les Lakers double champions en titre et enfin les Celtics de Boston tombés face à l’équipe « paillette » de l’année, le Heat de Miami emmené par le trio infernal James, Wade, Bosh.

Chicago / Miami, une finale à l’Est qui sent la poudre

Le Heat justement sera l’attraction de cette fin de saison et des play-offs 2011 avec la possibilité pour « King » James de remporter (enfin) le titre. En finale de conférence Est, les joueurs de Floride affronteront l’autre « épouvantail » de ces play-offs emmené par Joakim Noah à savoir les Chicago Bulls premier d’ailleurs à l’est de la saison régulière.

Une finale de conférence Est qui sent la poudre alors qu’à l’Ouest, Dallas est pour le moment assez tranquille après avoir sorti Portland puis les Lakers, Dallas retrouvera en finale le vainqueur de la rencontre entre Memphis et Oklahoma. Le Thunder mène pour le moment 3-2 mais attention le prochain match a lieu la nuit prochaine à Memphis… Le suspense pour ce dernier fauteur d’une finale de conférence est total !

Article : Clément Meunier

NBA, Carmelo Anthony est déjà un vrai Knicks !

Carmelo Anthony l’emporte pour sa première avec les knicks

Les lendemains de week-end All Star sont toujours bien intéressant. Après une petite semaine de relâche, les équipes sont de retour sur les parquets avec pour nombre dans elles de nouveaux joueurs. La fin des « trades » a en effet été mouvementé avec en point d’orgue le transfert de la star de Denver Carmelo Anthony pour New York.

Anthony, Billups, duo gagnant pour les Knicks

Un rêve de gosse pour Anthony qui est donc devenu réalité, l’ancienne star des Nuggets n’a d’ailleurs pas manqué ses débuts au Madison Square Garden avec un double double d’entrée (27 points, 10 rebonds), autre nouveau Knicks inclus dans le « trade », Chauncey Billups sort avec les honneurs de 21 points marqués. Encourageant, très encourageant pour l’avenir même si ce n’était que contre Milwaukee.

Dans les autres rencontres de la nuit, malgré le retour de Joakim Noah, les Bulls s’inclinent 118 à 113 à Toronto. San Antonio et Tony Parker s’imposent 109 à 105 devant Oklahoma.

Enfin pour le plaisir petit replay de l’action de Dwayne Wade la nuit passée avec Miami… Acrobatique !

Article : Clément Meunier

Martin Luther King Day, une nuit si particulière…

Martin Luther King

La NBA célèbre ce soir la mémoire de Martin Luther King…

Moment phare de la saison NBA, jour férié aux Etats-Unis, les Américains célèbrent aujourd’hui la mémoire du révérend Martin Luther King qui s’est toujours battu pour éviter les ségrégations Noirs/Blancs, pour éviter tout simplement le racisme… avant d’être abattu à Memphis.

Pour célébrer sa mémoire, la NBA a instauré cette fameuse journée dédiée au Basket. Pas moins de 13 rencontres en l’honneur de ce grand personnage de l’histoire. Il faut dire que le basket est le symbole de cette lutte contre le racisme avec des joueurs de couleurs, d’origine différentes tous unis sous un maillot pour nous faire rêver chaque saison. Aujourd’hui, le basket américain dépasse les frontières du des frontières Américaines pour s’être implanté sur vos écrans en Europe mais également en Asie, en Afrique… La NBA est l’image d’un peuple Américain se battant contre les inégalités et c’est pour cela que cette journée est si passionante.

De 19h à 7h…

Au programme ce soir dès 19h (heure française), la rencontre entre Memphis (lieu symbole) et les Bulls de Chicago, les Clippers face aux Pacers d’Indiana.

Vous pourrez ensuite suivre :Houston / Milwaukee, New Orleans / Toronto, New York / Phoenix, Atlanta / Sacramento, Golden State / New Jersey, Boston / Orlando, Detroit / Dallas, Portland / Minnesota, Washington / Utah, LA Lakers / Oklahoma, Philadelphie / Charlotte !

Un sacré programme donc… Côté télé vous pourrez suivre tout ce show sur Sport +, une vraie nuit qui devrait réjouir les amoureux du Basket. En 2008, alors en stage au sein du Groupe Canal j’avais pu suivre toute cette nuit de l’intérieur… UN vrai régal ! Alors bonne nuit à tous… Enjoy !

Article : Clément Meunier

Qui veut se payer les Hornets ?

 Hornets

Après avoir évolué à Charlotte puis à la Nouvelle-Orléans, les Hornets qui viennent d’être rachetés par la NBA pourraient bien de nouveau déménager… Vers Kansas City? C’est une option !

Le championnat NBA Américain est fait ainsi, une franchise peut passer d’un propriétaire à l’autre, d’une ville à l’autre, être rentable ou… non, ne jamais descendre de division, avoir toujours ce plaisir d’évoluer au plus haut niveau sans avoir la peur d’une « descente » sportive. Bienvenue aux Etats-Unis.

La NBA vient de racheter le projet… pour le moment!

Un système qui marche finalement puisque le niveau des matches américains est certainement ce qu’il se fait de mieux au monde même si les Européens tentent de rivaliser avec une Euroligue certes moins spéctaculaire mais avec des équipes solides, pratiquants un très bon basket… Bref, la NBA fait toujours rêver et reste l’une des bases du fameux « American Dream ».

Un gouffre financier

Le système a également des failles et actuellement l’une des franchises phares celle de Hornets est en péril. Depuis plusieurs années, la ville de la Nouvelle-Orléans ne remplit plus sa salle réalisant une moyenne très faible de 14 000 spéctateurs, seuil critique pour un projet viable dans la ville située en Louisiane. En vente ces derniers mois par son propriétaire George Shinn sans trouver le moindre repreneur, les Hornets (qui logeaient auparavant à Charlotte) viennent finalement d’être rachetés par… la NBA et c’est une première ! Une décision prise par le Boss du championnat Américain David Stern qui aurait ainsi débourser 300 Millions de dollars.

Une étape qui restera intermédiaire c’est une évidence, la NBA ne peut tout de même pas pour « l’éthique » (si il y en a encore une) posséder une franchise cela pourrait mettre en péril la pérénité du système en place. Les Hornets sont donc à vendre, à bon entendeur…

Article : Clément Meunier

NBA : Les play-offs 2010, c’est bien parti !

Joakim Noah

Les Bulls de Joakim Noah font de la résistance face aux Cavs de Cleveland avec leur première victoire à domicile, mais ce sera bien difficile de passer ce premier tour face à « King James & co ».

Comme chaque année, la saison régulière terminée, les play-offs peuvent débuter Outre-Atlantique… Un moment toujours attendu et terriblement intéressant avec des rebondissement multiples ! Si il faut souvent attendre les 1/2 finales de conférence voir les finale de conférence pour connaitre les premières rencontres vraiment accrochées. Cette saison, les confrontations démarrent très fort avec notamment au menu un Chicago / Cleveland ou un Dallas / San Antonio… Deux confrontations qui sentent la poudre !

Les Spurs pour « l’exploit » face aux Mavs ?

Conférence Ouest : Au niveau de la conférence Ouest, LA grosse confrontation, c’est bien sûr ce Dallas / San Antonio… Et bien qu’avec un effectif vieillissant, les Champions NBA 2003, 2005 et 2007 de Tony Parker ont réussi a accroché les Mavs déjà une fois en terre Texane. Les deux franchises sont pour le moment à 1/1… Le suspense reste entier dans ces confrontations au meilleur des 7 manches.

Toujours attendu, les Lakers mènent leur série 2-1 face à Oklahoma après leur défaite la nuit passée sur le parquet des Thunders… Juste un petit accro pour Kobe est les siens qui devraient rapidement se qualifier pour le prochain tour.

Aucune surprise à l’Est

Conférence Est :  La grosse lutte dans la conférence Est c’est bien evidemment le duel entre les Bulls et les Cavs. Bien que Noah et sa bande fassent de la résistance en ayant remporté la nuit dernière leur premier match à domicile difficilement (108 – 106), les Cavaliers de Le Bron James restent les grands favori. Cleveland mène la série 2-1 et plus que jamais « King James » veut ramener le titre cette saison !

A l’est pas de surprise pour le moment avec Boston, Orlando et Atlanta qui mènent leurs séries facilement 2-0.

Article : Clément Meunier