Tagged in: Kobe Bryant

Parker & co are… back !

Tony Parker à l’ASVEL

C’est fait, Tony Parker jouera bien sur les parquets de Pro A en ce début de saison tout du moins jusqu’à la levée du lock-out NBA. Il faut dire que les joueurs évoluant outre-Atlantique n’ont plus vraiment le choix si ils veulent garder la « forme » ces prochaines semaines. Les négociations entre les patrons de la NBA et le syndicat des joueurs US toujours en cours, la saison n’est pas prête de démarrer du coup chacun cherche à trouver une destination et pouvoir continuer à jouer !

Si quelques « stars » made in US tel Kobe Bryant attise la convoitise notamment en Italie, nos Frenchies semblent vouloir être de retour dans l’hexagone et c’est bon signe pour un début de saison qui s’annonce plus qu’attractif.

Parker, Diaw et les autres…

Imaginez un peu, Tony Parker (vice-président de l’ASVEL) rejoint son club de coeur avec forcément des ambitions, Nicolas Batum a lui, déjà repris le chemin de l’entraînement à Nancy. Joakim Noah est  annoncé au Paris-Levallois, club de ses débuts.

Plus étonnant encore, Boris Diax (président de Bordeaux) s’est engagé avec son club évoluant en Pro B et a déjà repris la compétition (par une victoire), dans les prochaines semaines, Ronny Turiaf pourrait bien le rejoindre sur les bords de la Gironde.

Et les autres ? Pape Sy a déjà rejoint Gravelines, Ian Mahinmi hésite entre Nancy et Strasbourg sans compter Kevin Seraphin qui s’est exilé à Vitoria en Espagne.

Vous l’aurez compris, les cartes en ce début de saison seront totalement redistribuées, le basket français a tout à y gagner !

Article : Clément Meunier

2000 – 2009, une décennie d’exploits sportifs

Laure Manaudou

Laure Manaudou comme un symbole de cette décennie sportive qui s’achève… 2004 son titre olympique puis une fin de parcours plus difficile avant sa retraite en 2009. Laure a permis durant ce laps de temps à toute la natation française de reprendre un nouveau souffle…

2000 – 2009, une page se tourne, après une décennie d’exploits sportifs, de déceptions, de joies, de larmes, de records, de victoires… Une première volée de résultats pour un nouveau siècle de sport dont je me remémore les moments qui m’ont marqué !

Le foot… toujours le foot…

A la sortie des années 90, le sport français chavirait de toute part avec la victoires des Bleus au Mondial 98 à la « Maison ». Le football français était à son apogée !
Dès le début  des années, 2000, le foot reste le sport numéro 1 pour les français, celui derrière  lequel la France peut s’emballer et la ferveur populaire ne va pas baisser bien au contraire… L’Euro 2000 disputé en Belgique et aux Pays-Bas voit la France de nouveau l’emporter au bout de la nuit grâce à un « but en or » signé David Trezeguet, la France réalise un superbe doublé Mondial/Euro en battant donc l’Italie en Finale (2 à 1, Wiltord avait égalisé en toute fin de recontre).

Mais la suite sera moins glorieuse pour l’équipe de France, le Mondial 2002 en Corée du Sud est un fiasco la France ne passe pas un tour… Finalement le Mondial 2006 sonne la révolte avec une inattendue place de finaliste avec un Domenech déjà hué et… toujours en place.

Cette finale reste un sentiment bizarre, bien sûre la France était en Finale et ne perdra qu’aux tirs aux buts face à l’Italie (échec de Trezeguet) mais c’est un sentiment amer qui me reste en travers de la gorge comme cette fin de carrière gâchée de Zidane expulsé après son fameux « coup de boule » sur Materazzi… Deux joueurs qui ont marqué de leur empreinte toute une rencontre Materazzi égalisant après une ouverture du score de « Zizou » sur penalty (Panenka).

L’Equipe de France cherche depuis un nouveau souffle, l’Euro 2008 a été bref , la qualification pour la coupe du Monde 2010 plus que difficile avec cette « main » de Thierry Henry  permettant à la France de se qualifier in-extremis face à l’Irlande (1-0 à l’aller puis 1-1 au Stade de France)… La France est d’ores et déjà attendue en Afrique du Sud.

Laure Manaudou figure de ce début des années 2000

Pour ma part aucun doute, celle qui marqua de son empreinte ce début de XXIème siècle n’est autre que Laure Manaudou, la nageuse d’Ambérieu. Laure Manaudou, cette « gamine » attachante que les JO 2004 à Athènes ont propulsé sur le devant de la scène mondiale… La natation française était moribonde endormie depuis des décennies, Manaudou a redonné un souffle nouveau à tous les bassins de l’hexagone et permis aux spectateurs de s’enthousiasmer aux rythmes de cette jeune « sirène des bassin » alors âgée de 17 ans.

Avec son mentor Philippe Lucas aux « marcels » flashis et tatouages nombreux, le duo faisaient des étincelles mais voilà… les histoires d’amours finissent mal en général et pour Lucas qui avait amené Laure au sommet, le clash était imminent, le temps de gagner trois nouveaux titres mondiaux en 2005 puis en 2007 et l’histoire était close… Laure Manaudou rongée par une exposition auquelle elle n’était pas préparée s’égarait et malgré elle, était baladée d’un entraîneur à l’autre avec pour finir un véritable fiasco lors des JO de 2008… La fin du rêve qui prendra définitivement fin à l’automne dernier avec la retraite de la prodige.

Aujourd’hui si Laure Manaudou coule des jours paisibles aux côtés de Fred Bousquet, elle aura pendant cette décennie fait prendre conscience que les français pouvaient gagner en natation à l’image d’Alain Bernard (champion Olympique su 100M à Pékin ! ), Amaury Leveaux ou encore Coralie Balmy… Un souffle nouveau a été insufflé… Merci Laure !

Hand, Loeb, Absalon, les français cartonnent !

Entre 2000 et 2009, d’autres se sont mis en évidence et j’ai aimé les équipes de France de Hand, qu’il s’agisse des hommes ou des femmes. Les « Barjots » tout d’abord champions du monde en 95 et qui renouvellent ça à Bercy en 2001 pour la dernière de Daniel Constantini après une finale surchauffée face à la Suède ! Que c’était beau… Mais la suite n’est pas mal non plus et c’est en cela que la France du Hand est forte,… très forte !

La succession des Barjots n’étaient pas faciles et Claude Onesta, successeur de Constantini va parfaitement réaliser la chose, une nouvelle génération arrive avec Thierry Omeyer dans les buts ou un certain Nikola Karabatic.. Les « costauds » seront champions d’Europe en 2006 puis les « Experts » champions Olympique en 2008 (lors de l’ultime épreuve) puis champions du Monde en 2009 pour un superbe doublé ! Chapeau !

Hand français

Les filles de leur côté avaient tout à prouver avec une équipe à l’abandon depuis bien des années, sous l’impulsion d’Olivier Krumbholz qui a repris l’équipe en 98;  les filles du hand décrocheront le titre mondial en 2003 lors d’une finale épique. Menée de 7 buts à 7 minutes de la fin, Véronique Pecqueux-Rolland et les siennes décrochent la prolongation avant de l’emporter… Magique !
Après le départ de Sandrine Mariot, de Valérie Nicolas ou encore de Nodjialem Myaro, l’équipe se reconstruit et est à l’heure actuelle en pleine phase de progression avec l’arrivée de Camille Ayglon ou encore d’Amandine Leynaud (dans les buts), cette dernière équipe de France vient de décrocher l’argent aux Mondiaux en Chine… C’est encourageant et porteur d’espoir pour la prochaine décennie !

Un autre sportif a avoir marqué le sport français, c’est bien évidemment Sébastien Loeb avec six titres de champion du Monde WRC (rallye) série en cours depuis 2004 ! Loeb est juste un « Monstre », un pilote ultra-doué avec un coup de volant hors du commun. Même s’il s’est révélé sur le tard, Loeb (35 ans) a aujourd’hui envie de croquer dans les sports autos à fond, endurance et même F1, les circuits sont ouverts à Loeb qui voudra défier de nouveau l’asphalte en ce début d’année 2010.

Enfin je me dois de parler de Julien Absalon ! Absalon, un vrai métronome avec ses deux titres olympiques décrochés en 2004 puis en 2008. Associez à cela quatre titres de champion du Monde de VTT (Cross-country), le parcours est fantastique. Une nouvelle fois vainqueur de la coupe du Monde l’an passé, Absalon ne s’arrête plus de gagner, pourvu que ça dure !

Schumacher / Federer au dessus du lot !

Outre les français, impossible de ne pas parler de Michael Schumacher et de Roger Federer… Le premier, le « Baron Rouge » a écœuré la concurrence en dominant la Formule 1 dans les premières années de la décennie avec insolence. « Schumi » rafle 5 titres de suite de 2000 à 2004 avec la Scuderia Ferrari. Après ses deux titres décrochés avec Benetton (94 et 95), Michael Schumacher est devenu une légende du sport auto et remettra ça dès la rentrée, après avoir pris sa retraite, l’Allemand vient de s’engager avec Mercedes… L’histoire continue…

Roger Federer a également éclaboussé de sa classe cette décennie  en terminant 5 fois numéro 1 mondial depuis 2004 (seul Nadal l’a devancé en 2008). Le Suisse a remporté 15 titres du Grand Chelem dont 6 Wimbledon, 5 US Open et un primordial Roland-Garros en 2009 le seul tournoi qui lui manquait vraiment pour compléter sa panoplie de podium. Federer est immense !

Plus controversé mais pas moins charismatique, il ne faut surtout pas oublier Lance Armstrong, 7 fois vainqueur du Tour entre 99 et 2005 et de retour en 2009 pour décrocher la 3ème place sur le podium à Paris. Malgré les soupçons de dopage, Armstrong est au top et a réussi a décrocher un palmarès unique sur la Grande Boucle.

Sport US : Le Show Kobe Bryant et… un cetain Tony P. !

Fan des Sports US, j’ai également une petite pensée pour Kobe Bryant et les Lakers qui m’ont vraiment fait vibrer durant ces dix années avec 4 titres à la clé dont le dernier en 2009, toujours sous l’égide de Phil Jackson un coach magique. Le duo Bryant / O’Neal a marqué le début des années 2000 sur les parquets NBA avant que « Kobe » ne porte les Lakers a bout de bras. En 2006, j’ai eu la chance d’aller au Staples Center… Cela reste un moment unique, magique, la NBA, c’est un show et à L.A. la ferveur est palpable.

Mais les Lakers n’ont pas été les seuls à se distinguer, les Spurs de San Antonio ont décroché 3 titres (2003, 05 et 07) avec comme meneur un certain Tony Paker, le Français a été énorme depuis son arrivée outre-Atlantique. Alors que le Basket français était moribond, le rêve américain n’est aujourd’hui plus une futilité et outre Parker, Ronny Turiaf (finaliste avec les Lakers), Michael Pietrus (finaliste avec le Magic d’Orlando en 09) ou encore Boris Diaw ont brillé ces dernières années… L’espoir est permis pour les prochaines années.

Enfin un petit mot de NFL, la championnat de « Football » made in US, je me rappellerai forcément de la victoire des Giants de New York, le délire dans les bars New Yorkais pour un titre couronnant leur saison 2007. Une victoire arrachée avec un dernier « touch down » sur une passe d’Eli Manning dans les 30 dernières secondes face aux Patriots ultra-favori, qui ne comptaient aucune défaite avant ce fameux Super Bowl… Un titre que tout New York attendait depuis 1990.

 Une décennie de sport, c’est beaucoup d’émotions, beaucoup de passion, de la ferveur, des images gravées à jamais, des grands champions…  Le sport, c’est fort, très fort, C’est pour cela que l’on aime tant toutes ces émotions. Une décennie se finit, une autre a déjà repris… A très vite !

Article : Clément Meunier

Petit + : Le 22 Janvier 2006, Kobe Bryant réalise l’incroyable exploit d’inscrire 81 pts lors de la victoire des Lakers face à Toronto (122 à 104), je vous propose de revivre l’ensemble des points inscrit par « Kobe » lors d’une soirée de folie en 3 minutes…

NBA 2010 : Vers un duel Lakers / Cavaliers

LeBron James / Kobe Bryant

Le titre 2010 NBA devrait être très disputé avec duel qui devrait opposé les Cavaliers de James au Lakers de Bryant

Ce soir débute la saison 2009/2010 NBA outre-Atlantique, l’occasion est donc donné de faire un point sur les forces en présence pour décrocher le Graal en 2010 et les points majeurs pour ne rien rater d’une nouvelle saison qui devrait de nouveau faire rêver…

Les Favoris :

Les Los Angeles Lakers déjà vainqueur l’an passé semble de nouveau tenir la corde pour cette saison si Kobe Bryant reste toujours aussi décisif. Quatre fois champions NBA depuis 2000, Kobe et sa bande n’ont que peu évolué à l’inter-saison, Phil Jackson pour compter sur un 5 majeur dense avec Fisher, Gasol et Bynum pour épauler Bryant… Le petit nouveau reste la grande interrogation de la saison, en enrolant le fantasque Ron Artest, reste à savoir si l’ancien pensionnaire de Houston s’intégrera dans cette équipe prévu pour gagner.

L’année des Cavaliers ?

Le principal adversaire des Lakers sera incontestablement les Cavaliers de Cleveland. Avec le génie LeBron James à la baguette, Cleveland qui lors des trades a engager le « Shaq » devrait être armé pour remporter son premier titre NBA. Avec un possible départ de l’enfant chéri au printemps prochain, c’est peut-être la dernière chance des Cavaliers de l’emporté…

Les Outsiders :

Enfin les outsiders ne manquent pas, Boston vainqueur en 2008 semble tout de même être une équipe sur le déclin dû à l’âge certain de la majorité de ces cadres… le Magic d’Howard aura été la révélation de la saison dernière, est-ce que Dwight Magic Howard et Mike Pietrus arriveront a transporté leur équipe (renforcé par Vince Carter) vers une nouvelle finale?
Enfin, à l’ouest, les Spurs de San Antonio veulent se relever après une saison 2009 plus difficile. Avec Tim Duncan et Tony Parker en chef de fil, les Spurs pourront s’appuyer d’un nouveau venu Richard Jefferson (New Jersey) pour tenter le titre qui leur échappe depuis 2007.

Les dates clés :

La saison régulière commence donc ce soir (27 Octobre), à noter que les Play-offs débuteront le 17 Avril 2010 alors que le premier acte de la finale devrait avoir lieu le 1er ou 3 Juin 2010.

Cette saison, le All-Star week-end est prévu le week-end du 14 Février, il se déroulera à Dallas.

Article : Clément Meunier

All Star Game, Parker toujours plus haut

 

Affiche All Star 2009

Le week-end dernier se tenait l’évènement Basket outre-Atlantique avec le All Star Game !

La compétition fut belle, très sympa aussi. Le vendredi déjà avec les 46 points de Kevin Durant face aux Rookies. Une victoire des Sophomores face aux Rookies 122 à 116.

Samedi soir à marqué, le passage de témoin dans le très attendu concours des Dunks ! Intouchable l’an passé, le « Superman » Dwight Howard a trouvé cette année plus fort que lui. Le petit (1m75) meneur des Knicks Nate Robinson l’a emporté par un envol tout en détente au-dessus de… Howard ! Tout un symbole !

Robinson

Enfin, le moment tant attendu entre l’Est et l’Ouest a sacré l’Ouest emmené par Kobe Bryant et Shaquille O’Neal. Le duo reformé a permis une victoire des leurs.
Tony Parker avec sa troisième participation en quatre ans a marqué les esprits avec 14 points, 4 rebonds et 4 passes en 20′ sur le parquet de Phoenix.

Parker

Tony Parker, ici en compagnie de sa femme Eva Longoria s’est régalé pour sa troisième participation au All Star Game