Tagged in: champion du Monde

Sébastien Loeb, le grand huit…

Sébastien Loeb et Daniel Elena

Sébastien Loeb et Daniel Elena remportent leur huitième titre de champion du Monde

Huit titres de champions du Monde, c’est simplement énorme ! Peu de superlatifs, peu de mots car finalement tout a déjà été dit sur Sébastien Loeb pilote hors norme, pilote surdoué. Sébastien Loeb ancien gymnaste devenu pilote a force d’abnégation.

Dans le cercle très fermé des plus grands…

Repéré par Guy Fréquelin, l’Alsacien qui ambitionnait simplement à ces débuts de devenir pilote Pro a pris ce week-end lors du RAC une nouvelle dimension, celle des plus grands sportifs, dans le Panthéon des athlètes les plus titrés.

Jugez plutôt, Huit titres mondiaux c’est autant que Carl Lewis en une carrière ! Huit titres mondiaux en sport mécanique c’est mieux que les sept titres de Michael Schumacher, seul Valentino Rossi (9 titres) devance le français et encore l’Italien a glané ses titres dans différentes catégories…

Sébastien Loeb, un destin en or, une longévité qui dure, une saison difficile face à son coéquipier (Sébastien Ogier) qui tourne en sa faveure… Décidément on a vraiment du mal à croire que Sébastien Loeb soit un jour devancé en fin de saison… Affaire à suivre.

Article : Clément Meunier

Guilbaut Colas est vraiment le boss !

Guilbaut Colas

Vainqueur hier de la manche de coupe du Monde en Norvège (de ski de bosses), Guilbaut Colas a par la même occasion remporté le globe de la spécialité et du ski freestyle.

Abattu, attristé, secoué après ses Jeux Olympiques ratés l’an passé à Vancouver (6 ème pour un grab loupé alors qu’il était favori), Guilbaut Colas a prouvé tout au long de l’hiver qu’il était bien le « boss » du ski freestyle mondial !

Admirez plutôt. Il reste sur 43% de victoires depuis les Jeux canadiens. Plus fort encore, il s’est payé le luxe de remporter ce week-end la coupe du monde de bosses sa spécialité et cerise sur le gateau, le Gros Globe synonyme de vainqueur de la coupe du monde de Ski Freestyle ! Le « must » en la matière et la confirmation d’une régularité folle.

Le gros globe en guise d’apothéose

Vraiment, Colas est un vainqueur dans l’âme on l’avait sans doute oublié trop tôt ! Souvent jugé friable devant la pression (le globe le fuyait depuis 2007). Hier, il a pu lâcher une larme après sa qualification en 1/8ème synonyme de ce fameux globe, mieux, il remportera quelques instants plus tard la manche norvégienne. Une saison des plus aboutie avec également le titre de champion du monde acquis il y a un mois… Le tableau est beau, idylique, il ne reste plus qu’à Guilbaut un titre olympique pour boucler la boucle, le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour Sotchi ce sera en 2014.

 Déborah Anthonioz se replace sur le podium

Autre bonne nouvelle du week-end… Une semaine après sa blessure à la main et une place de finaliste aux championnats de France de snowboardcross, Déborah Anthonioz a réalisé le week-end parfait en montant sur le podium lors de la manche de coupe du monde italienne. Du coup, la Gêtoise monte par la même occasion pour la première fois de la saison sur le podium virtuelle de la coupe du monde de la spécialité. Elle est 3ème à deux manches de la fin de la saison.

Article : Clément Meunier

Lamy-Chappuis a tout gagné… à 24 ans !

Jason Lamy Chappuis

Jason Lamy-Chappuis sort du brouillard pour remporter son premier titre de champion du Monde du Combiné, sa vitrine des trophées est remplie !

C’est fait Jason Lamy-Chappuis a décroché la seule distinction qui lui manquait : le titre de champion du Monde ce mercredi sur le Grand Tremplin d’Oslo. Il est d’ores et déjà tourné vers le relais, preuve en est que le garçon n’est jamais rassasié !

Rappel des faits, il y a un an, Jason Lamy-Chappuis remporte le titre olympique à Vancouver avant de remporter quelques semaines plus tard la coupe du Monde, pas de doute, une étoile est née. Cette totale maitrise de son sport a quelque chose de merveilleux et surtout d’unique. Dans les sports d’hiver pour exemple, il faut remonter à l’illustre Jean-Claude Killy (ski alpin) et plus récemment à Edgar Grospiron (bosses) pour retrouver pareil phénomène.

Un formidable triplé !

On peut donc le dire, le français est un phénomène surtout lorsque l’on sait qu’il était fébrile depuis son arrivée en Norvège et une inquiétante 15ème place sur le petit tremplin. Ce mercredi, il ne s’est jamais affolé, parti deuxième derrière le local Klemetsen, il le dépassait sur les skis avant de filer vers le titre seul à sortir du brouillard en grand vainqueur.

A 24 ans, Jason Lamy-Chappuis a -déjà- réussi son pari, JO, Championnat du Monde, Coupe du Monde. A présent ce n’est plus que du bonheur mais Jason n’a pas fini de nous étonner…

Article : Clément Meunier

Bolt et … rebelote !

Usain Bolt

Usain Bolt a de nouveau éclaboussé de sa classe la piste de Berlin en remportant le 200m, record du Monde à la clé en 19″19… Impressionant !

Mais où s’arrêtera Usain Bolt ? C’est homme est vraiment sur une autre planète, du haut de son mètre 95, M. Bolt a encore éclaboussé de sa classe la stade de Berlin. Quatre jours -seulement- après l’or décroché sur la distance reine qu’est le 100m en un chrono dingue de 9″58, le Jamaïcain a remis ça cette fois sur le demi-tour de piste, record du monde à la clé de plus d’un dixième en 19″19 ! Tous simplement ENORME !

Bolt défie les limites… Objectif : descendre sous les 19″ sur 200

Les limites de la vitesse de pointe d’un homme sont remises en cause, aujourd’hui Usain Bolt défie toutes les lois du rationnel pour courir avec des pointes enregistrés à plus de 40km/h…

Usain Bolt est un phénomène, l’étoile jaune file vite, très vite laissant ses adversaires au loin dans ses « rétros ». Derrière justement, les places d’honneur du jour sont décrochés par la Panaméen Alonso Adward (19″81) second devant l’Américain Wallace Spearmon (19″85).
Participant également à cette finale qui restera dans les « archives » de l’histoire de l’athlétisme, David Alerte prenait la huitième et dernière place mais pourra se targuer d’avoir été dans cette finale au côté du nouveau king de la piste Usain Bolt !

Article : Clément Meunier

Usain Bolt, toujours plus vite… !

Usain Bolt

Formidable Usain Bolt, un an après son sacre olympique, il est devenu champion du Monde en un temps record de 9″58 ! 

9″58 ! Le temps est impressionnant, surréaliste, incroyable, les superlatifs ne manquent pas au moment d’évoquer la performance d’Usain Bolt devenu champion du Monde du 100m, un an après avoir décroché l’or olympique.

Derrière, les adversaires de Bolt n’avaient plus qu’à se battre pour les honneurs… Dans le sillage, dans le vent de la jeune star jamaïcaine de seulement 22 ans faut-il le rappeler, les autres sprinteurs ont tous couru sous les 10″ (sauf Patton qui a relâché sur la fin pour finir en 10″34).

Un podium de rêve

Sur le podium, derrière le show Bolt, Tyson Gay (champion du monde en titre) prend la seconde place en 9″71 tout de même, l’autre Jamaïcain de la partie Asafa Powell complète le podium en 9″84.

Une course incroyable donc sur la fameuse piste bleu berlinoise… Les championnats du monde sont vraiment lancés !

Article : Clément Meunier 

Mike Di Meglio, champion du Monde à 20 ans !

 Mike Di Meglio est devenu à 20 ans le 6ème champion du monde tricolore en moto. Le Français (Derbi) est devenu à profiter de l’épreuve pour faire coup double en s’adjugeant le titre et en remportant la course sur le circuit de Phillip Island.

Le 6ème tricolore sacré

Le Toulousain est le premier français depuis Arnaud Vincent en 2002 à s’adjuger le titre dans la catégorie. Le français aura eu le mérite de toujours y croire après deux années plus difficile, le titre pour un des grands espoirs tricolores qui aura remporter sa en Australie sa quatrième victoire de la saison, la victoire de la concrétisation pour DiMeglio, la victoire qui redonne de l’espoir à toute la moto tricolore en difficulté ces dernières saisons