Tagged in: 2011

Dallas… Impitoyable vainqueur !

Dallas Champion NBA 2011

Dallas est champion NBA pour la première fois de son histoire

C’est fait pour la première fois de son histoire, Dallas est champion NBA ! Et vraiment, c’est mérité ! Il faut dire que tout le monde voyait depuis bien longtemps Miami champion, Miami l’épouvantail de ce championnat cette saison avec son trio magique et fait pour gagner : Dwayne Wade, Lebron « King » James et Chris Bosh. Mais voilà, le sport reste le sport et 5 ans après avoir échoué en finale face aux hommes de Floride les Texans l’emportent cette saison grâce à leur collectif, chapeau !

Nowitski, Kidd et Cuban, les 3 hommes forts…

Chapeau également et surtout à 3 hommes. Forcément qui dit Dallas dit Dirk Nowitski. Le géant (2M13) allemand a été tout simplement énorme toute la saison (comme d’habitude) et est logiquement élu MVP de ces finales. Lui, le pivot, meilleur marqueur du club depuis 2001 a porté à bout de bras son équipe qui lui fait confiance depuis 1998 !

Bravo également à Jason Kidd, formidable meneur de 38 ans vainqueur qui vient d’arracher son premier titre NBA après 17 ans d’une brillante carrière et deux échecs en finale. « C’est un rêve devenu réalité » dira-t-il. Le rêve de toute une vie, la quête de toute une carrière.

Enfin, un mot sur le propriétaire de la franchise Mark Cuban arrivé au club en Janvier 2000 alors que les Maveriks étaient au fond, la risée de la NBA en terminant souvent bon dernier de leur conférence… Cuban y a cru, a cru également à Nowitski toujours… Mark Cuban a réorganisé la franchise, les structures, n’a pas hésité à mettre de l’argent quand il le fallait. Une belle histoire qui se termine par un titre que rêver de mieux !

Mahinmi et Beaubois succèdent à Parker

Enfin, il ne faut surtout pas oublier que deux français sont devenus champions hier et succèdent à Tony Parker (unique français avant eux). Ian Mahinmi tout d’abord, le français aura joué un rôle majeur dans le titre avec notamment un panier au « buzzer » lors de ce match 6 qui conclua la série avec 11 minutes joués dans ce dernier match. Une belle conclusion pour le Normand qui n’a pourtant que peu joué durant la saison. Enfin n’oublions pas Rodrigue Beaubois, le Guadeloupéen, depuis 2 ans à Dallas n’a pas joué une minute lors de ces finales mais a été inscrit une fois sur la feuille de match, suffisant pour être champion.

Article : Clément Meunier

NBA : Il n’en manque plus qu’un…

Oklahoma vs Memphis

Qui de Oklahoma ou de Memphis prendra le dernier ticket pour une finale de conférence, la réponse dès ce soir ?

Le suspense prend peu à peu fin pour la saison NBA 2011. Une saison marquée par la chute des « historiques » à savoir les Spurs de San Antonio, les Lakers double champions en titre et enfin les Celtics de Boston tombés face à l’équipe « paillette » de l’année, le Heat de Miami emmené par le trio infernal James, Wade, Bosh.

Chicago / Miami, une finale à l’Est qui sent la poudre

Le Heat justement sera l’attraction de cette fin de saison et des play-offs 2011 avec la possibilité pour « King » James de remporter (enfin) le titre. En finale de conférence Est, les joueurs de Floride affronteront l’autre « épouvantail » de ces play-offs emmené par Joakim Noah à savoir les Chicago Bulls premier d’ailleurs à l’est de la saison régulière.

Une finale de conférence Est qui sent la poudre alors qu’à l’Ouest, Dallas est pour le moment assez tranquille après avoir sorti Portland puis les Lakers, Dallas retrouvera en finale le vainqueur de la rencontre entre Memphis et Oklahoma. Le Thunder mène pour le moment 3-2 mais attention le prochain match a lieu la nuit prochaine à Memphis… Le suspense pour ce dernier fauteur d’une finale de conférence est total !

Article : Clément Meunier

Guillaume Sbrava remporte le 6ème Ebouelle Contest !

Ebouelle Contest 6

Pas facile d’organiser à l’heure actuelle des épreuves ski, snow freestyle dans l’hexagone voir même en Europe par manque de neige et c’est déjà une petite prouesse pour les organisateurs de l’Ebouelle Contest d’avoir pu proposer un show de qualité pour l’habitel Ebouelle Contest dont c’était cette année la 6ème édition dans la station des Gets.

Un vrai show avec en bonus un Road Gap en nocturne !

 La plus grande partie des riders français était de la partie avec les Tom Barnier, Antoine Mayet, Sandy Collet ou encore Steven Chambet sans oublier Guillaume Sbrava. Ce dernier allait d’ailleurs être le plus en vu enchainant parfaitement les runs sur la table d’une vingtaine de mètre ou bien sur un canon boxe « tronconeuse » avec des tricks dont le cork 9 qui allaient faire la différence pour l’emporter.

Dans la soirée tous les riders étaient présents par équipe pour un show nocturne dans le centre de la station marqué par un road gap sympa malgré les conditions rendant la neige difficile à rider. A noter dans cette soirée le switch back flip de Lucas Hogland, il fallait oser ! Mais ca ne changera bien, la victoire est bien pour Guillaume Sbrava.

Article : Clément Meunier

Guilbaut Colas est vraiment le boss !

Guilbaut Colas

Vainqueur hier de la manche de coupe du Monde en Norvège (de ski de bosses), Guilbaut Colas a par la même occasion remporté le globe de la spécialité et du ski freestyle.

Abattu, attristé, secoué après ses Jeux Olympiques ratés l’an passé à Vancouver (6 ème pour un grab loupé alors qu’il était favori), Guilbaut Colas a prouvé tout au long de l’hiver qu’il était bien le « boss » du ski freestyle mondial !

Admirez plutôt. Il reste sur 43% de victoires depuis les Jeux canadiens. Plus fort encore, il s’est payé le luxe de remporter ce week-end la coupe du monde de bosses sa spécialité et cerise sur le gateau, le Gros Globe synonyme de vainqueur de la coupe du monde de Ski Freestyle ! Le « must » en la matière et la confirmation d’une régularité folle.

Le gros globe en guise d’apothéose

Vraiment, Colas est un vainqueur dans l’âme on l’avait sans doute oublié trop tôt ! Souvent jugé friable devant la pression (le globe le fuyait depuis 2007). Hier, il a pu lâcher une larme après sa qualification en 1/8ème synonyme de ce fameux globe, mieux, il remportera quelques instants plus tard la manche norvégienne. Une saison des plus aboutie avec également le titre de champion du monde acquis il y a un mois… Le tableau est beau, idylique, il ne reste plus qu’à Guilbaut un titre olympique pour boucler la boucle, le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour Sotchi ce sera en 2014.

 Déborah Anthonioz se replace sur le podium

Autre bonne nouvelle du week-end… Une semaine après sa blessure à la main et une place de finaliste aux championnats de France de snowboardcross, Déborah Anthonioz a réalisé le week-end parfait en montant sur le podium lors de la manche de coupe du monde italienne. Du coup, la Gêtoise monte par la même occasion pour la première fois de la saison sur le podium virtuelle de la coupe du monde de la spécialité. Elle est 3ème à deux manches de la fin de la saison.

Article : Clément Meunier

Vaultier et Trespeuch champions de France de snowboardcross, Anthonioz 4ème chez elle

Déborah Anthonioz

Sur « son » Boarder et devant son public, Déborah Anthonioz (ici en bleu) a vécu une journée forte en émotions

Les Gets (74)

Déborah Anthonioz et sa station des Gets accueillait ce dimanche le championnat de France de snowboardcross sur le boarder de la station au nom de la vice-championne olympique.

Journée émotion(s) pour Déborah Anthonioz !

Sport toujours spectaculaire, particulièrement envoutant et au suspense garanti, une fois encore les spectateurs présents dans la station Haut-Savoyarde n’ont pas été décus. Dès le début de journée, les entraînements et qualifications donnent le ton, la journée sera sélective ! Grande favorite à la maison, Déborah chutait dès les « qualifs ». 4ème temps tout de même et donc qualifiée pour les manches finales, la Gêtoise s’en sortait avec une fracture du pouce et un déchirement osseux… Logiquement incertaine pour les « finales » son instinct de guerrière allait de nouveau payer. Au courage, Déborah Anthonioz se qualifiait tranquillement pour les demies puis la finale où elle prendra finalement la 4ème place. « C‘est une déception c’est clair mais en même temps la journée n’avait pas bien débuté du tout, j’étais malade, j’avais peu dormi et je tombe des les qualifs » ajoutait la locale avant d’ajouter « mais pour le public il fallait que j’y retourne… Après seule la victoire comptait deuxième ou 4ème c’est pareil« .Finalement la surprise venait de Chloé Trepeuch (16 ans !) qui l’emportait profitant du duel entre Anthonioz et Moenne-Loccoz qui partaient à la faute ensemble.

Pierre Vaultier, intraitable !

Chez les hommes la compétition était plus que relevé avec la présence de Pierre Vaultier (double vainqueur du général de la coupe du Monde) mais également des médaillés olympiques Paul-Henri De Le Rue (2006) et Tony Ramoin (2010). Solide de bout en bout, Vaultier en costaud s’imposait « c’est une super journée, le boarder est sympa, j’ai été solide, c’est parfait » ! « Paulo » De Le Rue surpris en demi remportait la petite finale pour prendre la 5ème place juste devant Tony Ramoin.

Présent lors de ce week-end pour un reportage sur Déborah Anthonioz, je vous laisse découvrir le lien :

Article : Clément Meunier

Lamy-Chappuis a tout gagné… à 24 ans !

Jason Lamy Chappuis

Jason Lamy-Chappuis sort du brouillard pour remporter son premier titre de champion du Monde du Combiné, sa vitrine des trophées est remplie !

C’est fait Jason Lamy-Chappuis a décroché la seule distinction qui lui manquait : le titre de champion du Monde ce mercredi sur le Grand Tremplin d’Oslo. Il est d’ores et déjà tourné vers le relais, preuve en est que le garçon n’est jamais rassasié !

Rappel des faits, il y a un an, Jason Lamy-Chappuis remporte le titre olympique à Vancouver avant de remporter quelques semaines plus tard la coupe du Monde, pas de doute, une étoile est née. Cette totale maitrise de son sport a quelque chose de merveilleux et surtout d’unique. Dans les sports d’hiver pour exemple, il faut remonter à l’illustre Jean-Claude Killy (ski alpin) et plus récemment à Edgar Grospiron (bosses) pour retrouver pareil phénomène.

Un formidable triplé !

On peut donc le dire, le français est un phénomène surtout lorsque l’on sait qu’il était fébrile depuis son arrivée en Norvège et une inquiétante 15ème place sur le petit tremplin. Ce mercredi, il ne s’est jamais affolé, parti deuxième derrière le local Klemetsen, il le dépassait sur les skis avant de filer vers le titre seul à sortir du brouillard en grand vainqueur.

A 24 ans, Jason Lamy-Chappuis a -déjà- réussi son pari, JO, Championnat du Monde, Coupe du Monde. A présent ce n’est plus que du bonheur mais Jason n’a pas fini de nous étonner…

Article : Clément Meunier

Amélie Cazé l’emporte d’entrée à Palm Spring

Amélie Cazé

Amélie Cazé débute 2011 comme elle a terminé 2010 par une victoire. Cette fois lors de la première épreuve de coupe du monde à Palm Spring

C’est l’Amérique pour Amélie Cazé. Près de trois mois après avoir remporté le championnat de France de Pentathlon Moderne, la française a débuté de la meilleure des manières la coupe du monde de la spécialité en l’emportant en Californie avec une maitrise totale de la compétition ! Amélie après une formidable année 2010 (Triplé France, Europe, Monde) repart sur une nouvelle victoire, rien ne semble la déstabiliser !

Amélie, c’est l’Amérique

Pour ce qui est de cette première épreuve de la saison aux US, la sociétaire de Noyon avait déjà dominé les qualifications avant de réaliser une superbe journée de compétition. Première épreuve : l’Escrime, Amélie prend déjà la tête de la compétition avec 1048 points, elle ne lâchera alors plus rien pour partir avec 50 secondes au combiné. Elle conserve alors assez d’avance pour reléguer l’anglaise Spence à la deuxième place, la championne olympique Lena Schoneborn prenant le bronze.

Les autres françaises Elfie Arnaud et Elodie Clouvel terminent respectivement 14 et 24èmes.

La saison débute donc parfaitement pour Amélie Cazé, la prochaine épreuve de coupe du Monde ce sera dans un mois au Caire du 24 au 27 Mars.

Article : Clément Meunier

Médias, sports : les hommes influents en 2011 !

Arnaud Lagardère

Arnaud Lagardère, classé en 21ème position par « GQ » des hommes les plus influents des médias en 2011… doit beaucoup à été le premier à laisser la part belle au sport

L’univers des médias est de plus en plus important dans la société comme le décrypte le magazine GQ dans son dernier numéro (Mars 2011). Après une première l’an passé, le magazine propose une nouvelle fois un classement , son classement des « 30 hommes qui comptent en 2011 ». Un classement riche d’enseignement où l’on se rend compte à quel point l’univers du sport prend chaque jour une place plus importante… y compris dans les médias et donc dans la société.

En résumé, le sport peut permettre et ce n’est au final pas une coincidence d’être un vrai biais pour acquérir une place de choix dans l’univers des médias. Cela peut s’expliquer par les valeurs véhiculés par le sport, par des hommes qui vivent leur carrière comme un match, une rencontre, un sprint où le principal est de ne rien lâcher.

Un classement du magazine « GQ » qui laisse la place belle à l’univers du sport

Bref, si le numéro 1 du classement, Xavier Niel, vice-président d’Illiad (Free) n’a pas de vrai rapport avec le sport, le numéro 2 du classement Rodolphe Belmer (DG de Canal +) est bien aidé par la forte connotation sportive de la chaîne qui fait du « spectacle sportif » son cheval de bataille.

Numéro 4 et nouvel entrant dans le classement GQ, Rémy Pflimlin a pris les rênes de France Télévisions à la rentrée 2010. Si une fois encore on peut se demander quelle est son attache au sport on s’apercoit vite que l’Alsacien passé par HEC avant une longue carrière dans la presse est un ancien basketteur et nageur, nul doute qu’il voudra plus ou moins tard s’attarder sur le service des sports des chaines publiques…

Autre personnage influent (N°8 du classement) qui prend chaque jour une part toujours plus grande dans l’univers des médias et du sport, Alain Weill (PDG de Next Radio TV) n’en finit plus de racheter les « marques » médias comme RMC ou BFM, deux entités où il laisse laisse une place prépondérante aux sports et aux talks jugez plutôt (Luis Attaque, Moscato Show et depuis peu le sulfureux Direct Laporte…).
Ensuite, il faut se pencher sur Laurent Habib et Philippe Carli arrivés respectivement 17 et 18ème de ce classement. Deux personnalités qui doivent leur place à l’entité qu’ils représentent. Laurent Habib est DG d’Havas largement implanté dans le marketing et évènement sportif, le second Philippe Carli est lui également DG mais du Groupe Amaury entendez par là la Société du Tour, l’Equipe en passant par le Parisien.

Leproux et Lagardère le sport comme cheval de bataille

Arrivé en 19ème position est Robin Leproux qui doit sa place en très grande partie pour le coup à l’univers du sport. Administrateur des Girondins de Bordeaux, il est aujourd’hui Président du PSG! Il a réussi avec une grande dextérité à stopper les kops Boulogne et Auteuil, changer la politique d’abonnement du club tout en remettant le club Parisien au plus haut niveau. Il est l’homme en forme actuellement mais sa cote de popularité sera certainement le reflet de son club…

Dernier homme sur lequel, il est essentiel de s’arrêter car précurseur en la matière, Arnaud Lagardère est 21ème de ce classement. Lui aussi doit essentiellement son classement à son implication dans le sport. Chef département chez Matra, il est aujourd’hui le Patron du Groupe Lagardère. Il fut le premier à se lancer totalement dans le sport avec la création du Team Lagardère et si son « écurie » de sportifs s’est éteint en 2010, de nouveaux projets sont à l’étude de la part d’un groupe qui revendique le sport comme essentiel dans les valeurs du groupe!

Article : Clément Meunier

Week-end All Star aux US

Kobe Byrant All star

Sur « son » parquet du Staples Center, Kobe Bryant élu MVP du All Star Game a permis à l’Ouest de l’emporter

Comme chaque année, c’était le grand Show aux Etats-Unis pour l’habituel All-Star Week-end. Et quel meilleur endroit que le Staples Center de Los Angeles pour accueillir l’évènement. Strass, paillettes et tout le tralala dans la ville étoilée californienne, tout les ingrédients étaient réunis pour du grand spectacle.

D’ailleurs, star parmi les stars, Kobe Bryant en a profité samedi soir pour devenir le premier sportif à être honoré sur Hollywood Boulevard devant le fameux Chinese Theater. La star des Lakers a apposé ses mains et ses pieds (taille 48 tout de même) sur le ciment du Boulevard. Une première donc pour un champion au milieu des artistes, c’est mérité et d’autres devraient suivre…

Kobe Bryant et ses empreintes

Pour ce qui est du week-end sportif, les concours ont surtout vu la victoire du Rookie star Blake Griffin au concours de Dunk. Le jeune joueur (21 ans) des Clippers promis à la victoire n’a pas déçu avec en happy-end cet envol au-dessus d’une voiture ! Innovant, frais, Griffin nouvelle star de LA n’a pas raté son rendez-vous…

Pour les autres concours, le concours des tirs à 3 points est remporté par James Jones (Miami), Stephen Curry le meneur de Golden State l’emporte dans le concours des meneurs…

Enfin pour finir en apothéose, le fameux duel entre les meilleurs joueurs de l’Ouest et de l’Est a vu la victoire de l’Ouest qui a pris sa revanche sur l’an passé. Les coéquipiers de Kobe Bryant (élu MVP) l’emporte au final 148 à 143.

Article : Clément Meunier

Jean-Baptiste Grange, c’est fort !

Jean-Baptiste Grange victorieux à Schladming

Formidable doublé pour Jean-Baptiste Grange victorieux à Schladming deux jours après l’avoir emporté à Kitzbühel

Après une année noire marquée par sa rupture des ligaments, Jean-Baptiste Grange est plus que jamais de retour. Mieux, il est l’homme à battre au beau milieu de cette saison de ski ! Après sa victoire à Kitzbühel dimanche, il a récidivé à Schlading hier soir dans le temple du slalom, en nocturne, devant 50 000 spectateurs… Chapeau !

Les yeux tourné vers Garmisch

Et pourtant rien n’était simple pour le Français. Lui qui n’avait jamais remporté un slalom sans s’être imposé lors de la première manche vient de parvenir à réaliser un retour parfait deux fois de suite… Dimanche déjà lorsqu’il détrôna Ivica Kostelic et puis hier. Parti avec un retard de 0″85 sur le Suédois Myhrer, Grange attaquait dans la deuxième et malgré deux-trois petites fautes, Grange remportait la mise ! Une première à Schladming pour un français !

A présent, Jean-Baptiste Grange a les yeux rivés sur les Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen où il sera le grand favori du slalom le 20 Février prochain. Après avoir déçu il y a deux ans à Val d’Isère, un an après avoir manqué les Jeux pour blessure… Grange veut prouver qu’il ne manquera pas LE grand rendez-vous de la saison !

Article : Clément Meunier