Toulon face à son destin !

Le RC Toulon est à 160 minutes d’un formidable exploit. En jeu : Le doublé Coupe d’Europe / Top 14, il s’agirait alors d’une prouesse colossale !

 Pour la troisième fois d’affilée, Toulon a la possibilité de remporter les deux compétitions où le club est engagé. Jamais il n’y est parvenu.

Au printemps 2012, le club Varois est battu lors de la finale du Challenge Européen par Biarritz (21-18)… L’an dernier, après avoir remporté la HCup face à Clermont (16-15), c’est Castres qui surprend le RCT en finale du Championnat de France (19-14).

Le doublé Toulousain de 1996… Une autre époque !

L’adage dit bien « Jamais 2 sans 3 » mais Mourad Boudjellal et ses troupes n’en ont que faire, bien décidé à défrayer la chronique et rentrer un peu plus dans l’histoire du sport français.

Car le challenge est de taille, Toulouse est le seul club français à y être parvenu en 1996, une toute autre époque… Il s’agissait alors de la première édition de la H Cup et les clubs anglais n’étaient pas présents.

Une finale qui verra ce samedi, les Toulonnais affrontés les Anglais de Saracens au Millenium Stadium de Cardiff. Après des années difficiles, le club de la banlieue Nord-Ouest de Londres (où les Français Ibanez, Califano, Castaignède et Sella ont fait escale en leur temps) a retrouvé de sa superbe bien décidé à remporter un premier sacre au niveau Européen.

Première étape : Conserver le titre Européen…

 Une première étape d’un « doublé possible » qui n’aura rien d’une promenade de santé… Les statistiques le prouvent : Jamais un club français n’est parvenu à conserver son titre sur la scène européenne. Par 4 fois, Toulouse a échoué (1997, 2004, 2006 et 2011), Brive a également loupé le coche en 1998.  En cas de victoire, il sera alors temps de penser au 31 Mai et à la finale de Top 14 face à Castres pour la revanche de l’an passé.

Les hommes du président Mourad Boudjellal et de Bernard Laporte connaissent la difficulté de la tâche qui les attend. Malgré l’effectif pléthorique Toulonnais, l’accumulation des matches a usé des organismes fatigués… Peu importe, à l’image de l’une des dernières recrues Bryan Habana, les joueurs souhaitent écrire l’histoire, leur histoire, leur manière à eux d’offrir le 31 Mai au soir une belle retraite à « Sir » Jonny Wilkinson…

Auteur : Clément Meunier