Marconnet, l’émotion au bout de deux mois de préparation…

Sylvain Marconnet

Au bout des deux mois de préparation, Sylvain Marconnet a finalement été évincé de la liste des 30… Beaucoup d’émotions pour un joueur qui a tant apporté au rugby français

Deux mois… Si long et à la fois si court. Deux mois de préparation, jamais le XV de France ne s’était autant préparé avant une compétition officielle. Et cette compétition ce n’est pas n’importe laquelle, c’est tout simplement la Coupe du Monde!

Car aujourd’hui, le temps de l’amateurisme dans le rugby est plus que jamais révolu, les équipes se préparent dur et les Bleus n’y ont pas échappé… Le Chambon-sur-Lignon, Falgos, Bordeaux, Marcoussis avant un dernier vol vers Dublin, les bleus de Marc Lièvremont ont réalisé une préparation complète alternant physique, jeu, rigolade aussi, émotions, surtout de l’émotion.

Marconnet, l’adieu tout en émotion

Deux mois et au final deux victoires pour les deux matches de préparation face à l’Irlande avec deux équipe différentes chapeau ! A Bordeaux tout d’abord, les français dominent leur sujet avant de faiblir physiquement, à Dublin ensuite où les dix dernières minutes auront été plus périlleuses mais toujours le même résultat : la victoire…

Avant de s’envoler vers la Nouvelle-Zélande Marc Lièvremont a enfin du vivre son étape la plus difficile, sortir les deux derniers joueurs pour former son groupe des 30. Et c’est dimanche matin qu’il annonca le départ de Thomas Domingo (c’était attendu) et de Sylvain Marconnet. Pour ce dernier, le fait de partir est forcément un déchirement après avoir déjà du abandonner il y a 4 ans suite à une blessure. Alors que tout le monde pensait au départ de Fabien Barcella, Marconnet s’en est donc allé, digne. Une dernière fois, il est venu devant les journalistes, les larmes aux yeux avant de se retirer.

J’ai eu le bonheur avec France Télévisions de suivre ces deux mois de préparation des Bleus et forcément des instants comme celui-là vous touche. J’aime le sport, les émotions et au bout de deux mois, j’ai connu certainement la plus belle. Le sport, c’est ça, de la vie, de l’émotion, mieux qu’une pièce de théâtre, le sport s’écrit à chaque instant. Et encore une fois, ce moment auquel, je ne m’attendais pas m’a touché. C’est pour ca que j’aime tant ce métier… Pourvu que ca dure !

Article : Clément Meunier.

PS : En vue de la coupe du Monde, je prépare actuellement un 26′ sur les deux mois de préparation des Bleus avec diffusion prévue le 10 septembre. A très vite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.